:: CONTEXTE :: REGISTRE DES PERSONNAGES :: BIBLIOTHEQUE :: DEMONS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elvith Iyokar [END]

avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/11/2014
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Nov - 17:18
ELVITH IYOKAR


› Âge ›106 ans
› Sexe ›Féminin
› Race ›Démon
› Métier › Espion/Limier
› Statut marital › Célibataire
› Continent ou dimension ›Faerun
› Alignement ›Loyal mauvais

›  Pêchés Capitaux
[] Avarice
[] Colère
[] Envie
[] Gourmandise
[] Luxure
[X] Orgueil
[] Paresse

›  Vos pouvoirs
-Brasier: Du creux de ses mains jaillissent un brasier qui ne l'affecte nullement. À l'instar des boules de feu les plus communes, Elvith est capable de lancer des volées à faible portée, sur une cadence relativement lente. Ses applications favorites demeurent sur l'embrasement de son arme, qui de ses mots, lui conférait une allure plus imposante, ainsi la chaleur de ses mains se véhicule par le fer de son arme jusqu'à rendre sa lame rougeoyante. Et lorsque la proximité est de mise, son jeu révéré consiste sur celui de souffler dans ses mains, créant ainsi un court souffle enflammé.

Pour chacune de ces applications, Elvith ne peut enchaîner les jets puisqu'il lui faut attiser suffisamment de chaleur pour engendrer une nouvelle flamme, en tirant sur sa propre chaleur corporelle et sur celle de son environnement. Ce faisant, sa capacité à accumuler cette énergie thermique peut être facilitée ou diminuée selon l'endroit où elle se tient. Plus il fera sec et chaud, plus elle pourra en accumuler rapidement, en se fatigant moins. A l'inverse, en pleine neige un jour de pluie, Elvith aura davantage de difficultés à y parvenir, ce qui sera plus éreintant.

-Mémoire sans failles.


Description générale


Sans incarner une divinité au faciès envoûtant, notre démone est loin d'être repoussante. Guère dépourvue de charme, Elvith se démarque de par son menton haut ainsi qu'une allure avenante, l'estime de soi se lit aisément sur son visage, en effet. Sa démarche quant à elle, délaisse sur son passage un étrange parfum intrigant, s'il n'est envoutant pour les sens, aux senteurs légères de brasiers et de cendres chaudes ...

Bien que la majorité de ses traits semblent fins et délicatement dessinés, son arcade sourcilière prononcée surplombe avec force son regard, conférant à ses prunelles mordorées une intensité supplémentaire. Cils et sourcils étant alors remplacés par le renforcement de cornes épaisses et membraneuses, leurs courbes épousent le contour de son crane pour se jeter en arrière avec pour seul artifice, une tignasse noirâtre faiblement ondulée. Cillant peu, tenant sans encombre le regard d'autrui, ces mirettes dotées de pupilles quasi inexistantes brillent de cette troublante lueur opiniâtre qui est sienne.

Sa peau légèrement rougeâtre est rugueuse, presque écailleuse en certains endroit, tels que ses mains, ses coudes, ainsi qu' en son cou. Ce léger renforcement semble lui avoir toujours conféré une immunité certaine quant à l'utilisation de sa propre magie, mais aussi une protection contre les écorchures de premier ordre. Une large queue terminée en flèche de fer assure son équilibre lors de ses déplacements, notons d'ailleurs, que sa longueur et son épaisseur lui permettent de repousser les curieux trop avenants tout autant que ses assaillants. Sa physionomie svelte acquis par de nombreux entrainements lui accorde une endurance appréciée lors des combats, ce qui lui assure un maintient vif, altier et assuré. Enfin, et ce malgré son apparence, Elvith semble savoir se fondre au sein des masses sans grandes difficultés. On lui a déjà confier que sa physionomie ne détenant guère autant d'aplomb ou de lubricité qu'une succube, rendrait ses mots bien plus convaincants et difficilement répréhensibles ...

Dès le premier regard Elvith paraîtra distante, impassible et peut être même dédaigneuse. Non par mesquinerie, mais davantage par volonté d'afficher une certaine autorité. Fière et orgueilleuse, il s'agit d'une de ces âmes n'appréciant guère qu'on fourvoie le respect qu'il lui est naturellement dû.

Sachant manier le discours, elle se distingue d'ailleurs par une sincérité aussi élevée que son manque de franchise. Ainsi, notre engeance n'hésitera guère à dissimuler quelques vérités, voir intervertir certains détails, si à son sens la situation le requiert ou l'impose par de quelconques extravagances. Elvith sait donc manier les nuances lorsqu'elle juge bon de les user. Foncièrement loyale envers son empire, notre personnage n'accorde guère sa confiance à n'importe qui, ou envers n'importe quoi, et sait pertinemment où se situent ses intérêts c'est à dire envers sa faction naturelle.

Elvith, malgré ses origines démoniques, ne se présente guère comme une nature atrabilaire ou volontairement malfaisante. Certes, son tempérament vif, altier et caractériel font d'elle une personne revancharde et vindicative à outrance, d'ailleurs sa mémoire presque eidétique la rend des plus rancunières. Néanmoins, il s'agit avant tout d'une âme déterminée et pragmatique, sachant à la fois se montrer direct que jouer en finesse. Son sentiment de supériorité envers les Hommes ne s'inscrit pas dans des pamphlets de meurtres et de souffrances sans avenirs, puisqu' ayant appris la patience ainsi que la maîtrise de son sang froid, elle voue son énergie à la prospérité de sa faction.

C'est pourquoi, sa compagnie n'est pas si désagréable, même aux yeux d'un humain, Elvith sait fort bien se démontrer courtoise et amicale, voir même souriante, si elle décèle de l'intérêt dans ce dernier ...  Elle n'hésite guère à parlementer avec eux, davantage par curiosité que par bienveillance. Notons d'ailleurs qu'elle éprouve un certain attrait envers leurs arts et édifices, il est vrai qu'elle détient un goût prononcé pour les dorures ou autres objets raffinés.





Histoire

Fruit incontesté d'une union sans grande prétention, l'engeance envers qui nous portons notre attention naquit ainsi au sein des volutes acerbes du cinquième cercle. Cet amas de cendre naissante devint rapidement l'être que nous côtoyons aujourd'hui. Non épargnée par les origines de son monde, Elvith ne fut guère élevée par une parenté conciliante cultivant tôt sa sombre nature. Par conséquent, à bien des égards, sa vie ne représente rien de bien intéressant ou intriguant, n'étant qu'une succession d'entreprises vouées à servir les desseins de son monarque, ou alors à se distinguer de la plèbe et autres créations inférieurs dans l'espoir d'apaiser, voir même d'assouvir son orgueil grandissant.

Jeune encore, sa mère, vouée à la pyromancie, entama son intronisation à la magie et lui en enseigna alors les rudiments. D'abord des mains chaudes se mirent à brûler intérieurement, puis un jour de brèves lueurs commencèrent à s'en dégager pour ne laisser qu’apparaître de faibles embruns de flammes et de fumées.

Plus tard, bien plus tard, alors que notre engeance atteignait officiellement sa maturité, elle rejoignit l'armée de sa faction. Sans raison particulière, bien qu'en un vive espoir non avoué, elle espérait secrètement apercevoir de nouveaux lieux alors même que le portail  ne s'était encore ouvert de son vivant. Ainsi, véhiculait-elle en silence, l'espérance qu'un jour l'occasion se présenterait. A son sens, grossir les rangs de sa nation représentait probablement le meilleur moyen d'y parvenir. Elvith y fit donc ses premières armes, et si elle ne s'illustra pas pour un talent inné envers le combat, la démone y présenta néanmoins, une facilité certaine à manier les armes rapides et légères, ce ne fut que par la suite qu'on l’entraîna à devenir aussi leste et mortelle que ces dernières.

D'ailleurs, la démone se fit rapidement remarquer pour la pérennité de sa mémoire, mais aussi de par la rancune atrabilaire qui en découlait. Probablement, ce fut pour cette qualité-ci ainsi que sa rigueur, qu'Elvith prit peu à peu du gallon, malgré son age encore frais pour un être de sa nature. Ce dernier détail fit qu'elle ne rejoignit guère le gros du corps militaire, puisqu'on la dirigea vers une toute autre voie, afin de l'assigner vers une branche d'intervention. Sous la directive d'un démon majoré et en compagnie de cinq autres, elle constata que finalement, les êtres de sa nature étaient bien plus fourbes, spéculateurs et calculateurs qu'on ne souhaiterait l'avouer. Avec le temps, notre engeance continua de monter dans l'estime de ses patriarches.

Lorsque le portail s'ouvrit, Elvith découvrit qu'ils lui confièrent l'honneur d'être désignée pour co-diriger la première escouade qui foula le territoire des Hommes, ceci dans l'optique d'établir une cartographie de ce dernier, de repérer des ressources exploitables de toute nature et enfin, de repérer les déplacements des envoyés de Kabbale. Malgré son étonnement, ainsi que de ceux qui l'accompagnait, aucuns de ces derniers ne furent dénicher, alors que les peuplades mortelles commencèrent à s'évanouir sous les premiers raids de sa faction. Par la suite, si elle ne participa point à la guerre qui se déroula entre sa faction et celle des Anges, toujours là à attendre l'inespérée rencontre face à l'une de ces antithèses incarnée, son groupe continuèrent leurs raids incessants, accroissant alors le nombre d'esclaves enlevés avec l'aide d'esclavagistes.

Kabbale dominée, la démone ne retourna guère au sein du foyer irradiant de chaleur, à son grand contentement. Pour cause, ses supérieurs lui confièrent les taches de repérer encore plus de sites exploitables pour les siens, mais aussi de retrouver les rares Anges dissimulés et disparus ayant survécu à la prise de la capitale. Et ainsi, Elvith demeura sur la terre des mortels.



Le joueur
› Nom du Joueur : Joueur 1
› Votre âge : 25ans
› Vos impressions : Smile
› Avez vous lu le règlement ? : Validé par Noctalis  king
› Artistes Utilisés : Farideh - D&D


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noctalis
Maîtresse des 7 péchés capitaux
Messages : 138
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 25
Localisation : Pandémonium
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Jan - 19:19
VALIDATION


Un personnage intéressant avec une histoire qui rappelle bien les événements passés. Je n'ai rien à redire à cette fiche. Je risque de faire le ménage sur les messages et mettre tout ça dans la bibliothèque. C'est avec un grand plaisir que je te valide ! Bienvenue sur Apocyrpha ♥ Au fait, les démons ont simplement un prénom ! Tu peux garder le nom mais un prénom suffit '-'

N'oublie pas de générer ta fiche de personnage dans l'onglet profil et de mettre un lien dans ta signature vers cette fiche de présentation.

Je t'invite à te diriger dans cette partie du forum, afin de te créer une base de donnée pour lister des rps, créer une fiche de lien et de relation www. Je vais bientôt créer une fiche type pour que vous puissiez vous en sortir.

Si tu ne sais pas quoi faire désormais, n'hésite pas à faire une demande de Rp à cet endroit www.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CONTEXTE :: REGISTRE DES PERSONNAGES :: BIBLIOTHEQUE :: DEMONS-
Sauter vers: