:: CONTEXTE :: REGISTRE DES PERSONNAGES :: VOS RÉCITS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contes et Légendes

avatar
Lolgramoth
Archi démon de l'Avarice (4° Cercle)
Messages : 57
Date d'inscription : 13/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Avr - 7:16


Le conte du Prince Noir

Les contes ne sont qu'un mélange des légendes et de l'histoire, né de faits réels, ils n'en demeurent point inchangé par le cours du temps. Les nomades ne cessent de conter une ancienne histoire dont certain parlèrent avec crainte et colère tandis que d'autres en parlaient avec adoration et nostalgie, celle du Prince Noir.
Cela était en des temps antiques, lorsque le Monde était encore jeune, les Montagnes encore hautes et les premières cités naissantes. Malandru, Asgardium n'étaient point encore né, deux royaumes qui naquirent plusieurs siècles après cette histoire sombre, celle d'un Prince plus sombre encore.
Cette histoire commence dans ce qui deviendra le désert mais qui était en ce temps-ci, une grande plaine d'abondance et de calme. Ceux qui deviendraient des Nomades étaient alors encore des sédentaires, ayant formé plusieurs royaumes dans ce territoire sauvage, aux épices diverses et à la soie riche.


De ces Royaumes, naquit dans le plus faible un enfant dont la peau était sombre et les yeux ardent. L'enfant devînt un Prince, un Prince gouvernant les siens avec une volonté de domination sans limite tandis qu'il laissait les siens mourir de faim pour encaisser plus de richesses.
De ces richesses, le prince acheta plusieurs vassaux à son Royaume n'en formant plus qu'un trônant au centre des plaines. Exploitant les sujets de celui-ci, le Prince ravagea les plaines pour la vider de ses richesses, les herbes devenant roche et la roche devenant sable.

Celui-ci était un tyran cruel, qui faisait souffrir son peuple plus que nul autre avant, l'exploitant jusqu'à la mort tandis que dans son château de pierres, ses yeux ardents ne cessaient de surveiller son peuple sans qu'une once de remord ne ronge son coeur.
Puis la guerre éclata, le Prince Noir envahissant les uns après les autres les royaumes des Plaines, pillant les ressources et richesses de chacun, créant une zizanie tournant les femmes contre les maris, les pères contre les fils et les familles contre les familles.
Ce Prince était l'être le plus riche du Monde en ce temps, faisant travailler ses nombreux esclaves pour puiser dans chaque ressource que la terre cachait dans ses entrailles tandis que la guerre ravageait le continent dans une terrible et perpétuelle mutilation.

C'est alors que le peuple se révolta contre son souverain sous le commandement d'un être saint, aux lumières célestes qui les poussa jusqu'aux portes du Palais où le Prince se réfugiait sur ses tas d'ors.  Cependant, le peuple ne désirait que partager les richesses du Souverain, point de faire couler son sang mais ses yeux rougeoyants les fixant, celui-ci ordonna à ses gardes de tous les massacrer.
Mais les Gardes refusèrent cet ordre qu'ils jugeaient impardonnables et se retournèrent contre le Prince Noir qui fut transpercé de milles et une lance. Ces dernières paroles furent les suivante :

"-Lorsque les Cieux tomberont, je reviendrais gouverner mon dû, de mes richesses profitaient car toutes me reviendront."

Ainsi, le Prince Noir tomba sous les coups de son peuple martyrisé. Le règne tyranique prit fin mais les dégats jamais ne purent être réparé. L'Ange, car c'est ce qu'il était, ordonna aux innocents de rejoindre les terres fertiles de l'autre côté du désert crée par l'avidité du Prince, tandis que certains resteront dans ces pays arides pour s'y repentir.
C'est comme cela, que le Désert naquît et que les Nomades en devinrent les maîtres. Mais l'ombre du Prince Noir jamais ne cessa d'y planer.

Cela est une des versions de l'histoire, tandis qu'une autre conte cela :

"Il était jadis un Prince,
Dont les yeux rouges et la peau noir,
Lui donnèrent l'âme d'un démon,
D'un pacte, il créa un Dragon,
Du sang, il créa l'or,
Mais de jalousie, les autres Princes,
L'assiégèrent dans son enceinte.
Poussant ses sujets jusqu'à celui-ci,
D'un Ange, il fut juger.
Et la mort, il fut condamné.
Le Dragon pour punir de ce péché,
Enflamma la terre que le Prince avait crée,
Richesses et ressources à jamais,
Furent perdu par l'arrogance des cieux.
L'ange est-il un démon ou le Démon est-il un ange ?"

Quant à la vérité, un seul être la connait. Djerba, Lolgramoth ou le Prince Noir ne sont qu'un, et lui seul en connaît le fin mot. Mais l'Avarice retient ses secrets avec avidité comme touts ce qui lui appartient, à vous de tenter d'en connaître la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Contes et légendes de Brocéliande
» Contes et légendes d'un monde oublié [Ezio]
» Contes et Légendes de Bretagne
» Tour de Jeu
» Contes et légendes (Alie et ledha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CONTEXTE :: REGISTRE DES PERSONNAGES :: VOS RÉCITS-
Sauter vers: